N° 23 octobre 2012

Edito

Un nouvel enjeu pour la démocratie chrétienne ?

Les élections communales nous ont apporté quelques (très) bonnes nouvelles.

D’abord il faut se réjouir du recul marqué de l’extrême droite dans toutes les régions du pays. Faut-il se rappeler, dans les années 1990 et au début des années 2000, la montée de l’extrême-droite en Flandre, à Bruxelles et dans certaines grandes villes de Wallonie ?
Au point qu’on a pu craindre qu’à Antwerpen par exemple, le Vlaams Blok (Belang) se rende incontournable.

Dans certains pays européens, des formations d’extrême-droite sont même entrées dans les Gouvernements (nationaux ou régionaux). Cette menace semble s’éloigner en Belgique. Cette évolution favorable
pour la démocratie tient sans doute à plusieurs facteurs : coalition des formations démocratiques pour faire barrage à l’extrême-droite, absence (du côté wallon et bruxellois) d’unité et de leader charismatique dans les rangs de l’extrême-droite, absentéisme et passivité des élus d’extrême-droite, etc. Nous devons cependant rester très vigilants, car incontestablement, les formations populistes, la NVA en tête, ont récupéré
une bonne partie des électeurs d’extrême-droite, ainsi que des candidats et d’anciens mandataires. Une bataille est gagnée, mais le combat n’est pas terminé pour autant. Il doit être mené avec toutes les forces vives des milieux sociaux, et on saluera à cet égard le courage de la CSC et de son ancien Président, Luc Cortebeek, qui ont dénoncé les simplismes des leaders populistes.

Ensuite nous avons enregistré la victoire historique du cdH à Namur, grâce à Maxime Prévôt, qui, avec Benoît Lutgen, incarne le mieux le renouvellement des cadres du cdH. Grâce aussi aux démocrates chrétiens, très présents sur sa liste et très impliqués dans les organisations sociales. Ce n’est certainement pas par hasard que le succès de nos amis namurois s’est réalisé aux dépens d’Ecolo !

Autres bonnes nouvelles : les démocrates chrétiens
confortent leur place dans les Collèges (comme Bourgmestres
et Echevins) à Berchem-Sainte-Agathe, Jette,
Gembloux, Charleroi, Ottignies-Louvain-la-Neuve, etc.
Bravo à tous ! Nous sommes très heureux de l’entrée
du cdH dans la majorité à Schaerbeek, où notre secrétaire
général Denis Grimberghs devient Echevin, et à
Verviers, où notre Président Marc Elsen devient Bourgmestre
 ! Une bien belle récompense et de fameux défis
pour ces deux travailleurs inlassables, souvent dans
l’ombre, qui n’ont pas ménagé leur peine pour oeuvrer à
plus de démocratie et qui sont toujours restés fidèles
dans leurs engagements politiques aux idéaux démocrates
chrétiens.

Nous y reviendrons très largement dans le prochain numéro d’Humanisme et Solidarité. Alors que les rumeurs annonçaient la multiplication des alliances PS-MR, on a vu, dans plusieurs communes à haute portée symbolique, l’émergence de majorités où le PS est rejeté dans l’opposition, souvent au bénéfice du MR, du cdH, voire Ecolo. Cela peut-il préfigurer un changement d’alliance après les prochaines élections fédérales et régionales ? Nul ne peut le prédire, car l’histoire nous apprend qu’un préaccord d’un après-midi n’est pas nécessairement l’accord du soir ! Un changement de majorité dans les gouvernements (la fin de l’Olivier) pourrait sans doute permettre à la démocratie chrétienne de se positionner différemment tant au sein du cdH que vis à vis des organisations sociales. C’est en tous les cas un enjeu qui demande analyse et réflexion, et sur lequel nous reviendrons aussi dans notre prochain numéro.

D’ici là, je vous souhaite une très bonne lecture de la
présente édition.

N° 23 octobre 2012

Les autres titres de ce numéro

Autres Numéros